Vous n'êtes pas connecté


JULES ET LOUISE : SOUS LA FLECHE DE NOTRE-DAME

JULES ET LOUISE : SOUS LA FLECHE DE NOTR...


SOPHIE DE MULLENHEIM

FLEURUS

14,90 €

PAUL, MAITRE SPIRITUEL - LA TRANSMISSION D-UN EBLOUISSEMENT

PAUL, MAITRE SPIRITUEL - LA TRANSMISSION...

LELOUP JEAN-YVES

MEDIASPAUL

14,00 €

CONVERSATIONS A MAREE BASSE : ECOUTER LES PERSONNES EN SOINS PALLIATIFS

CONVERSATIONS A MAREE BASSE : ECOUTER LE...

VINAY, PATRICK

MEDIASPAUL QC

15,00 €

UKRAINE, LE REVEIL D'UNE NATION

UKRAINE, LE REVEIL D'UNE NATION

GUILLEMOLES, ALAIN

PETITS MATINS

16,00 €

LE DERNIER DES ECRIVAINS

LE DERNIER DES ECRIVAINS

ROBERT, GWENAELE

PRESSES CITE

20,00 €

LE PETIT PRINCE

LE PETIT PRINCE

SAINT-EXUPERY, ANTOINE DE

GALLIMARD

7,00 €

LOUIS VUITTON : L'AUDACIEUX

LOUIS VUITTON : L'AUDACIEUX

BONGRAND, CAROLINE

GALLIMARD

20,00 €

SAINT CHARLES DE FOUCAULD

SAINT CHARLES DE FOUCAULD

GAUTHIER, JACQUES

EMMANUEL

16,00 €

Nous avons lu et aimé

JOSEPHINE BAKER : DU MUSIC-HALL AU PANTHEON

20,90 €

JOSEPHINE BAKER : DU MUSIC-HALL AU PANTHEON

BONAL, GERARD

TALLANDIER


Dans le Paris des années 20 à la folie meurtrière succède une folie s’emparant des esprits et des corps, une folie guerrière où les batailles sont à remporter une fois la nuit tombée sur les planches des music-halls et des théâtres. En 1917 la querelle provoquée par le ballet Parade signé Cocteau et Satie brûle les planches du théâtre du Châtelet ouvrant un ballet de ces spectacles dits à scandales. Les feux de la rampe courent désormais les rues, gagnent les parisiens embrasés aux sons de nouveaux rythmes, libérés par un souffle galvanisant leurs forces, ouvrant leur appétit pour tout ce qui semble nouveau. Une formidable énergie électrise spectacles et revues où il semble permis de tout oser provoquant enchantement comme hystérie.

C’est dans ce Paris libéré que Joséphine Baker en descendant somptueusement l’escalier du Casino de Paris dédié à Mistinguett gravira les marches de la gloire !

Irrésistiblement poussée hors d’Amérique par une misère avilissante et instinctivement attirée par la vitalité de la capitale française, Joséphine y débarque en 1925. Elle se jette alors, nue - ou presque -, armée d’un corps sublime aussi agile qu’habité pour illuminer la danse sauvage de la revue nègre donnée au théâtre des Champs-Élysées. Un illustre parterre composé de beaux esprits à l’œil aux aguets : « on reconnaiît entre autres Fernand Léger, Blaise Cendrars, Jean Cocteau, Janet Flanner, correspondante en France du New- Yorker, l’écrivain René Crevel, le peintre Francis Picabia, le poète Robert Desnos, le musicien Darius Milhaud,… », est emporté par cette liane noire aux mouvements sorciers et garde les yeux écarquillés par la luminosité du sourire blanc d’argent, naturelle parure de cette jeune fille de 19 ans.

L’auteur décrit l’ambiance tenant la salle : «  Le public parisien peu familier de cette violence érotique, vacille, retient son souffle, comme oppressé devant cette superbe bestialité qui évoque les prestiges de la haute statuaire nègre. La Vénus noire, celle qui hanta Baudelaire ». 

La jeune fille noire et pauvre en une seule soirée envoûte le public et n’a besoin que de quelques semaines pour se métamorphoser en vedette. 

Il faut l’inépuisable connaissance d’un Gérard Bonal à la sensibilité d’artiste pour dépeindre depuis ses balbutiements jusqu’à son firmament le sensationnel itinéraire de Joséphine Baker jusqu’à ce que l’on aurait pu imaginer son tour final en 1975 avant que cette semaine elle fasse son entrée au Panthéon.

Il brosse dans cet essai un large portrait du monde de la nuit parisienne, passant en revue la quasi-totalité des personnages marquants de l’époque comme des lieux incontournables tout en révélant les incroyables histoires rocambolesques qui vont jalonner l’existence de l’artiste. 

Inexorablement Joséphine danse du soir jusqu’à l’aube. Elle habite désormais d’un mouvement perpétuel les night-clubs posant l’empreinte du galbe envouteur de ses jambes dans la psyché de ses frères noctambules. 

Douée d’une raison peu commune, bientôt, elle discipline ses envies, travaille avec ténacité, chante, joue au cinéma puis au théâtre. 

C’est désormais une artiste qui naît au grand jour !

Dès 1926 elle brille aux Folies Bergères, dans «  La folie du jour », ouvre son propre cabaret, part pour une longue tournée à l’étranger puis de retour en France chante ses deux amours au Casino de Paris  dans le spectacle «  Paris qui remue ».

Si Joséphine triomphe durablement c’est que bien au-delà du talent et de la performance le public admirateur a été touché par la profondeur d’âme de l’artiste, a pressenti son désir de fraternité et éprouvé les débordements de sa générosité souriante. 

La suite semble couler de source même s’il n’en est rien. Au moment les plus tragiques de l’histoire, elle s’engage pour sa patrie la France et après-guerre adopte pas moins de 12 enfants. 

Cette histoire, c’est l’histoire de Joséphine Baker que ce livre précis et chaleureux remet en ordre. Cette biographie est irrésistiblement attachante. 

 

 

Lire la suite

LA PIERRE ET LE VENT

17,90 €

LA PIERRE ET LE VENT

LE GUILLOU PHILIPPE

TALLANDIER


Le récit de Philippe Le Guillou est d’une clarté profonde qui donne à voir les enracinements de sa foi et de son espérance. Il est porté par le vent de l’Esprit et les mots y sont polis sur la pierre du baptistère de l’église de son village natal en Bretagne où il fut baptisé, l’église du Faou.
« Belle cuve de pierre ocre avec sur ses flancs l’inscription des quatre fleuves du paradis terrestre ».
Cette église concentre aux yeux de l’écrivain « toutes les qualités qui sont celles du christianisme, l’enracinement, l’ancrage, la force, la solidité et la tentation de l’ailleurs ».
Cette entrée par l’église du Faou dans la maison des chrétiens - ce foyer catholique - inaugure le pèlerinage de l’écrivain. Il l’a conduit des commencements jusques à aujourd’hui à répéter ses haltes dans ces monuments de prières : églises, abbatiales, cathédrales, chapelles. Ce sont des lieux de transmission de la foi et de ressourcement taillés dans la pierre et le bois où s’élèvent vers le ciel, au cœur de ces arches d’accueil de nos espérances, de nos frilosités et de nos peines, les statues de nos saints qu’il vénère.
« Statues des églises qui avaient à mes yeux une puissance qui dépassait leur seule vertu décorative ou esthétique ».
Elles ont pour nom les églises du Faou et de Rumengol, Saint-Mathieu de Morlaix, Saint Eustache, la Basilique Saint-Pierre et beaucoup d’autres encore.
 C’est que probablement sans maison il ne peut y avoir de famille et sans église de catholique.
 Ce récit se révèle sans aucun doute un magnifique engagement de foi, une œuvre de passeur et une manifestation de fidélité envers l’église catholique.
L’homme y occupe une place centrale et l’écrivain rappelle que « la sainteté prend souche dans l’humain ».
« Le christianisme était avant tout affaire de tradition et d’histoire, de legs et de promesse, de redite et de transmission ».
Les rencontres y sont essentielles et fondatrices. La première qui retient l’attention est celle avec Monseigneur Jullien. Philippe Le Guillou nous confie qu’elle « avait ouvert un autre chemin, une brèche, une force irrépressible qui quelques semaines plus tard me ferait soudain prendre la route de l’église où je n’avais plus mis les pieds depuis plus de dix ans ». Mais la rencontre primordiale à mes yeux et ô combien poignante est celle avec Anna, la grand-mère de l’écrivain, qui réussit à transmettre sa foi par son chant.
« C’est la Semaine sainte. La foi d’Anna est forte, d’un bloc, peu sujette aux remises en question. Elle s’exprime dans la marche, la prière et le chant… Voici qu’elle se met à chanter, pas un chant de louange, pas un hymne à la beauté du monde renaissant. Ce qu’elle chante me bouleverse et j’entends encore sa voix près de cinquante après, comme si c’était hier. Elle dit les paroles de l’Eglise en cette semaine peineuse, “ Ô Croix dressée sur le monde. Ô Croix de Jésus-Christ ” ».
Touche après touche s’écrit le sanctuaire intime de l’écrivain. Nous y sommes ses invités dans une forme communion entre paroissiens d’une même église universelle. C’est la marque de la confiance ultime de Philippe Le Guillou dans ses frères, un acte de partage.
De brefs chapitres successifs évoquent tour à tour les grandes fêtes religieuses de Noël et de Pâques, son admiration pour les Papes avec les portraits saisissants et ciselés de Jean-Paul II ou de François, la liturgie, les rites et la vie peineuse ou emplie d’espoir de nos communautés catholiques, de nos églises et de nos pratiques religieuses.
Dès les premiers mots j’ai adhéré à cette évocation puissante du « ce que je crois » de Philippe Le Guillou. Son récit si personnel touche par sa densité d’émotions et irrigue une foi fertilisante pour le lecteur. Il est tendrement amené à s’interroger sur le socle de ses croyances, à réfléchir sur la vie de son église ou à se questionner sur son indifférence à la transcendance et à la spiritualité. Où qu’il se trouve, où qu’il en soit de sa vie, le lecteur se sent appelé à vibrer, à entrer en marche, à se dire que si un seul homme peut nourrir sa vie de la parole du Christ, il peut lui aussi y trouver le levain de son espérance et son chemin vers la lumière.

Lire la suite

- Documentaires -

NOTRE-DAME DE LA GARDE , LA BONNE MERE

NOTRE-DAME DE LA GARDE , LA BONNE MERE

COLLECTIF

JOUR SEIGNEUR

5,00 €

- Films -

THE CHOSEN (SAISON 1)

THE CHOSEN (SAISON 1)

JENKINS, DALLAS

SAJEPROD

29,99 €

- Chants religieux -

CROIRE - CD - AUDIO

CROIRE - CD - AUDIO

NATASHA ST-PIER

UNIVERSAL MUSIC

18,00 €

- Films -

LES PARABOLES DE JESUS - DVD THEOBULE - JESUS RACONTE AUX HOMMES LE SECRET DU COEUR DE DIEU

LES PARABOLES DE JESUS - DVD THEOBULE - ...

DOMINICAINS DE LA PR

RETRAITE VILLE

13,00 €

- Films -

INTERVIEW AVEC DIEU

INTERVIEW AVEC DIEU

LANG, PERRY

SAJEPROD

19,99 €

- Documentaires -

LOURDES - DVD

LOURDES - DVD

THIERRY DEMAIZIERE

ESC CONSEILS

9,99 €

- Chants religieux -

MUSIQUES POUR LE BAPTEME

MUSIQUES POUR LE BAPTEME

COLLECTIF

ADF MUSIQUE

14,90 €

- Chants religieux -

MUSIQUES POUR LE MARIAGE

MUSIQUES POUR LE MARIAGE

COLLECTIF

ADF MUSIQUE

14,90 €

- Calendriers religieux -

CALENDRIER LITURGIQUE 2022 ANNEE C

1,20 €

- Statues -

STATUE WILLOW TREE WARM EMBRACE BOUQUET ...

28,50 €

- Statues -

STATUE WILLOW TREE HOME

43,40 €

- Divers -

LA CONFESSION D'UN ENFANT DU SIECLE

15,00 €

Nos catalogues interactifs

Parcours catéchétiques 2019-2020

Parcours catéchétiques 2019-2020

Lire
Catalogue papeterie Médiaspaul

Catalogue papeterie Médiaspaul

Lire
La Bible Traduction officielle liturgique

La Bible Traduction officielle liturgique

Lire